MISE EN FORME



ESPACE AQUATIQUE
 


 ESPACE DANSES
 



ARTS MARTIAUX
 


ESPACE
 GYMNASTIQUE
 


CROSS        TRAINING

Le kendo à Carcassonne

La section Kendo de Carcassonne Olympique, le Shoshin Languedoc, vous propose des cours de Kendo, pour tous niveaux, toute l'année.

Venez partager votre passion avec nous !

Au sein de notre club de Kendo, nous pratiquons et développons l'art du sabre japonais.

Le Kendo, issu des techniques des samouraïs, n'est pas uniquement un art de combat, mais une voie, tant physique que morale, vers la connaissance et le respect de soi, et des autres.

Les cours de kendo à Carcassonne se déroulent dans une ambiance chaleureuse et détendue, avec tout le respect et la concentration pour un engagement complet dans notre pratique.

Les professeurs

  • Jacques DENYS
    3e dan de kendo.
    Titulaire du BFHEK.
    06 22 40 13 77
  • KENDO / IAIDO
    Marie RODRIGUEZ
    1e dan de kendo

Histoire du kendo

Le Kendo est l'escrime japonaise moderne, l'art martial le plus répandu au Japon, héritage des écoles de sabre traditionnelles. Les techniques sont celles des samouraïs et des bushis.

L'épée, devenue sabre vers le 10e siècle, n'était pas l'arme principale, mais les japonais lui ont porté une attention progressive jusqu'au culte. En effet, la classe des samouraïs acquérant un statut politique particulier et un véritable pouvoir, depuis le 13e jusqu'au 19e siècle, l'enseignement du kenjutsu se propagea dans les ryu, de façon codifiée, en intégrant une dimension spirituelle, ce que nous exprimerions en terme de développement personnel, pour gagner en assurance et détermination.

Avec un vrai sabre ou un bokken, suivant le kata-geiko, le maître faisait répéter à son élève des attaques en faisant le vaincu. Au 16e siècle fut créé le shinaï, puis l'armure partielle proche de celle que nous connaissons aujourd'hui dans le kendo moderne, ne protégeant que certaines parties du corps. Pendant l'enseignement du Kendo, l'engagement pouvait dès lors être complet et les coups portés sans aucune retenue. En 1876 le gouvernement japonais interdit le port du sabre mais la pratique dans les ryu se perpétua et devint obligatoire au primaire et à la maternelle. Aujourd'hui, le kendo est encore présent dans l'enseignement.

Equipement du kendoka

Shinaï, bokken, hakama et armure bogu sont les noms des différentes parties de la tenue du pratiquant de Kendo.

Les armes du Kendo :

  • Le Katana est le sabre japonais original. Sa production est aujourd'hui limitée et contrôlée et il ne sert que pour le iaido, pas pour le kendo. Le iaido est l'art de dégainer et de couper une cible dans le même mouvement.
  • Le shinaï est le sabre du Kendo, constitué de 4 lames de bambous liées entre elles, il permet de porter les coups avec force, sans danger pour l'adversaire, lui même protégé. Il y a 2 tailles de shinaï différentes pour des usages et kata distincts. Les "lames" de bambou doivent être entretenues.
  • Le bokken ou bokuto est une copie en bois du katana, utilisé pour les entrainements sans armures et les katas.

Pour les débutants, un jogging suffit, le club prêtant le matériel pour les premiers cours de kendo.

L'armure du kendoka :

  • Le kendo-gu ou le bogu est l'armure qui protège chacun des adversaires, sur les parties du corps qui sont les cibles des assaillants. Les matériaux principaux sont le coton, le cuir, le bambou et le métal.
  • Le Men, est le masque qui protège les épaules et la tête, avec une grille métallique devant le visage.
  • Le Kote, les gants ou moufles protégeant les mains et avant-bras.
  • Le Do est une cuirasse couvrant le ventre, la poitrine et les côtes.
  • Le Tare est un tablier protégeant le haut des cuisses.

Les vêtements du kendoka : Le hakama est le pantalon jupe traditionnel avec la veste (kendo-gi).

Informations pratiques:

Le professeur : Jacques DENYS
06-22-40-13-77
Le secrétaire: Michel VIDAL
06-89-70-71-00
michelvidal@sfr.fr

Horaires

Mardi de 19h30 à 21h30
Samedi de 11h00 à 13h00

Planning et inscriptions